Avec les cartes de fidélité, sommes-nous vraiment gagnants ?

Une carte de fidélité

Tous les magasins ou presque proposent leur propre système de fidélité : généralement, les clients obtiennent une carte qu'ils doivent présenter à chaque passage en caisse. Cette dernière fonctionne également sur les commandes web (drive, site de vente en ligne), à condition de bien faire la liaison entre le compte personnel et le numéro de fidélité. Pleins de belles promesses, ces programmes vous garantissent d'économiser des euros à chaque fois que vous faites des courses, ou encore de vous offrir ponctuellement des bons d'achat. Sommes-nous vraiment gagnants ? À quel moment faut-il s'en méfier ? Découvrez la face cachée des cartes de fidélité !

Ce qu'il faut vérifier avant de prendre une carte de fidélité

A priori, quand un hôte de caisse vous propose la carte de fidélité du magasin, vous n'avez aucune raison de rejeter sa requête, puisque cet objet est spécialement conçu pour vous aider à faire des économies d'argent sur vos achats préférés.

Pour autant, avant de foncer les yeux fermés, vous devez vous poser quelques questions de base, pour éviter les mauvaises surprises survenant trop tard. Pour commencer, si l'employé du magasin ne vous annonce pas d'emblée sa gratuité, la carte peut être payante. Assurez-vous bien que vous pouvez l'obtenir sans débourser un seul centime. Bien sûr, si vous avez vos habitudes et si vous restez persuadé que la carte payante vous profite, vous pouvez l'acheter, à condition de faire quelques calculs : la dépense doit être amortie par les futures économies d'argent.

Dans certains cas plus rares, les vendeurs effectuent une liaison entre carte de fidélité et carte de paiement. Ici, vous n'adhérez pas seulement à un programme, mais vous souscrivez un contrat avec une carte permettant de payer. Bien souvent, ce type de manœuvre s'associe directement à un authentique prêt à la consommation qui peut coûter cher. Ainsi, ne confondez jamais carte de fidélité et carte de crédit !

Peut-on vraiment dépenser moins grâce aux offres de fidélité ?

Dans la grande distribution, par exemple, de nouvelles promotions fleurissent chaque semaine, sur des références réputées ou sur des marques du magasin. En achetant le ou les produit(s) concerné(s), vous avez droit à une réduction immédiate, ou à un remboursement à hauteur de 20, 30, 40 ou même 50 % du produit sur votre carte de fidélité. L'argent est crédité sur votre « cagnotte fidélité », et vous pouvez retirer librement des sommes de vos paniers d'achats suivants. Un système intéressant qui vous encourage à revenir dans l'enseigne en question : si vous prenez un produit parce qu'il est remboursé sur votre carte, n'oubliez pas de déduire l'argent plus tard, sinon vous ne bénéficiez d'aucun avantage financier !

Sur certaines offres d'appel, avant les soldes ou dans le cadre d'opérations spéciales, les hypermarchés remboursent même les produits à 75 voire 100 % sur la carte de fidélité. Si vous tombez sur des denrées alimentaires et produits dont vous avez besoin, vous êtes naturellement gagnant. En revanche, ce genre de promotion ne doit pas vous motiver à effectuer des achats impulsifs et superficiels : vous risqueriez de dépenser plus que ce que vous ne pouvez vous permettre.

Dans l'univers de la mode, du bricolage ou encore de la maison, on ne peut parfois utiliser les points de fidélité qu'après en avoir cumulé un certain nombre. Ce système incite à l'achat, et n'est pas rentable pour les magasins dans lesquels vous vous rendez seulement à quelques reprises dans l'année.

D'une façon générale, plutôt que de collectionner les cartes, concentrez-vous sur vos enseignes usuelles et regardez toutes leurs opérations en cours pour collecter intelligemment des points ou de l'argent. Ne vous encombrez pas avec des cartes qui n'offrent pas assez de flexibilité pour pouvoir obtenir des bons d'achat rapidement — et ne vous inscrivez pas dans un magasin où vous ne venez presque jamais !

Économiser de l'argent… tout en acceptant de communiquer des données sur ses habitudes

Par leurs systèmes de fidélité, les enseignes ne cherchent pas simplement à vous faire revenir dans leurs locaux et à acheter encore plus de produits. Toute souscription, même gratuite, implique généralement de transmettre ses coordonnées de base, mais aussi quelques informations qui peuvent sembler anodines : l'âge, la composition de la famille, la ville de résidence.

Pourtant, les magasins se servent de toutes ces informations pour vous inciter à consommer toujours plus. Puisque vous présentez votre carte de fidélité à chaque passage en caisse, ils connaissent parfaitement vos produits préférés. De plus, ils savent si vous avez des enfants, et peuvent identifier assez précisément vos besoins réels.

En bref, les commerçants utilisent la carte de fidélité pour moduler leur offre générale et s'adapter à la variété des comportements, mais aussi pour soumettre des promotions personnalisées à chaque client. Vous finissez vos courses et vous recevez un bon de réduction sur votre soda favori, vous obtenez un code promotion pour commander votre fond de teint fétiche sur une boutique de cosmétiques, etc. Toutes ces démarches commerciales ne sont pas innocentes, mais découlent bel et bien d'une stratégie marketing ciblée.

Inutile de voir le mal partout : les distributeurs cherchent à gagner de l'argent, certes, mais aussi à connaître vos habitudes pour vous proposer des offres qui vous intéressent. Toutefois, veillez toujours à ne pas développer d'addiction à ces promotions et cumuls de points, qui encouragent parfois aux achats accessoires.

Ci-dessous, n'hésitez pas à noter l'article. Laissez un commentaire en bas de page pour donner votre avis.
Et pour découvrir des idées qui valent le coup, consultez la belle sélection de BenefsNet (50 méthodes de gains !).

Noter cet article :

Commenter

Captcha Image

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter.