Fabriquer ses meubles, une vraie source d'économies

Une table à manger en bois

En matière d'astuces pour garder votre argent, avez-vous déjà pensé à confectionner vos meubles vous-même ? De plus en plus de personnes se lancent dans cette aventure qui joint l'utile à l'agréable et qui peut devenir un véritable passe-temps, voire une passion. Ce choix de vie permet de faire de belles économies d'argent, tout en se plaisant dans sa maison. Comment procéder ? Inutile d'être un bricoleur professionnel, quelques bases suffisent pour débuter…

Commencer par des meubles très simples

Pour s'initier à la fabrication autonome de meubles, il ne faut naturellement pas se lancer dans les projets les plus complexes, au risque de se démotiver dès le départ. Ainsi, pour vous familiariser doucement avec cette pratique inédite, vous pouvez par exemple commencer par une petite table d'appoint, pour la maison ou le jardin.

Il vous suffira de vous armer de quelques palettes, d'une scie, d'un marteau et de clous pour l'assemblage. Ensuite, afin d'embellir le tout et de le customiser selon vos goûts, vous pourrez poncer la surface, puis la peindre — ou choisir de la laisser au naturel.

Si vous vous sentez en confiance, vous pouvez augmenter les dimensions, pour tester une table à manger. Avec un simple panneau de bois, des pieds et de quoi assembler et fixer l'ensemble, vous avez ce qu'il faut pour personnaliser le mobilier de votre salle à manger.

Regrouper toutes les sources d'inspiration

Parfois, pour se lancer dans la confection de meubles « maison », ce ne sont pas les compétences en bricolage qui manquent… Mais plutôt l'inspiration ! Puisqu'il n'est pas toujours aisé de trouver l'idée initiale qui présente les bases du produit final, n'hésitez pas à naviguer sur Internet pour voir toutes les créations déjà réalisées par d'autres personnes.

Une simple photographie peut vous aider à vous projeter, mais plusieurs blogueurs vont plus loin, en proposant de véritables tutoriels permettant de reproduire leur meuble. Il s'agit d'une bonne façon de commencer en douceur, en suivant bien des règles très précises.

Garder son argent en privilégiant les matériaux de récupération

L'un des premiers objectifs, quand on fabrique son mobilier soi-même, reste de faire des économies d'argent, en évitant les achats dans les magasins traditionnels. En ce sens, si vous vous équipez en matières premières uniquement dans les enseignes de bricolage, vous risquez tout de même de faire augmenter la facture.

Autant que possible, misez plutôt sur les secondes mains, pour favoriser le réemploi – et surtout payer moins cher. Le plus souvent, les palettes et autres objets de récupération ne coûtent rien. Sur Internet, vous pouvez parfois trouver des annonces de particuliers cherchant à se débarrasser de planches de bois, de palettes et de toutes sortes d'éléments susceptibles de vous servir. Avant de prendre des produits neufs en magasin, réfléchissez toujours à la récupération.

Adapter la matière première à son projet initial

Plutôt que de dépenser des sommes d'argent importantes dans un bois exotique, si vous désirez une teinte particulière, choisissez des solutions économiques comme le reconstitué ou le bois de construction récupéré, que vous pouvez ensuite teindre pour obtenir le résultat souhaité.

Il ne faut pas que votre objectif final vous pousse à investir trop d'argent sur les matières premières. Vous pouvez toujours jouer sur les peintures et autres teintures pour vous rapprocher autant que possible de ce dont vous rêvez vraiment en termes de mobilier, sans y laisser une partie de votre budget.

Composer une caisse à outils complète

Pour créer son premier meuble, on peut débuter avec quelques éléments de base comme la scie, le marteau, les clous. Mais si vous prenez vraiment l'initiative de fabriquer plusieurs meubles, l'idéal reste de faire un premier investissement dans des outils adaptés.

Certes, cette initiative aura un coût : il faut donc le faire uniquement si vous avez la certitude que ce projet de se meubler soi-même vous plaît, vous satisfait et reste réalisable pour vous. Une fois bien équipé, vous parviendrez plus facilement à obtenir des résultats parfaitement propres, tout en profitant d'un gain de temps considérable sur certaines tâches.

Maîtriser toutes les techniques d'assemblage

Il existe de nombreuses subtilités avec lesquelles vous allez composer pour réussir vos meubles. Mais avant tout, vous devez comprendre les différentes formes d'assemblage, pour mieux définir celle qu'il faut utiliser dans chaque cas.

Le choix des vis est très simple, rapide et idéal pour des placards, par exemple. Les vis biaises sont plus discrètes et, pour les mettre en place, il faut du matériel adapté. Enfin, la technique des tourillons se révèle plus difficile, puisqu'il faut bien mesurer chaque perçage pour un assemblage sans décalage. Avec un peu de pratique, il est tout à fait possible de s'habituer à prendre les bons repères pour mobiliser cette méthode sans perdre patience !

D'une façon générale, il faut retenir que la fabrication de mobilier maison est à la portée de la grande majorité des personnes, car on peut se contenter de créations très simples – tandis que les plus motivés se lanceront volontiers dans des projets ambitieux. Quoi qu'il en soit, il s'agit d'une pratique intéressante pour dépenser moins d'argent au quotidien, tout en favorisant le réemploi et la récupération.

Ci-dessous, n'hésitez pas à noter l'article. Laissez un commentaire en bas de page pour donner votre avis.
Et pour découvrir des idées qui valent le coup, consultez la belle sélection de BenefsNet (50 méthodes de gains !).

Noter cet article :

Commenter

Captcha Image

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter.