Poser nu pour gagner de l'argent : devenez modèle vivant

Un dessin de modèle vivant nu

Il est inutile d'être mannequin pour arrondir ses fins de mois grâce à son physique. Beaucoup de personnes pensent qu'elles ne peuvent pas gagner d'argent en posant nues, parce qu'elles estiment sortir des cadres traditionnels ; tant en termes de taille que de poids ou d'âge. Mais contre toute attente, il n'y a pas de norme en la matière, car les sujets qui ont besoin de modèles vivants peuvent justement rechercher des physiques atypiques.

Aussi, dès lors que vous vous sentez capable de franchir le pas, partez en quête d'annonces sur internet : vous en trouverez peut-être qui correspondent à votre morphologie. Une opportunité intéressante de se constituer une source de revenus complémentaires.

Accepter son corps et avoir un minimum de confiance en soi : 2 conditions incontournables

Tout le monde n'est pas capable de poser nu devant un ou une inconnu(e), tout simplement parce que notre société est faite de personnes majoritairement complexées, n'arrivant pas à s'assumer. Toutefois, dès lors que vous passez ce cap et que vous parvenez enfin à vous accepter tel que vous êtes, vous pouvez partir à la recherche d'annonces et envisager la pose nu.

Puisqu'il n'est pas question de faire du mannequinat, on peut très bien avoir une petite taille, des imperfections, des rondeurs ou une morphologie atypique tout en se lançant dans ce genre d'activité. Au moment de consulter les annonces, il faut juste vérifier ce que vise le professionnel, pour s'assurer de répondre à une offre correspondant à votre propre profil.

Modèle vivant : en quoi consiste votre mission ?

Avant de vous lancer dans la pose comme modèle vivant nu, vous vous posez certainement de très nombreuses questions. Naturellement, il faut avant tout interroger la structure pour laquelle vous intervenez, qui sera en mesure de vous donner tous les détails techniques et pratiques dont vous avez besoin pour venir en toute confiance.

N'hésitez pas à demander combien de personnes seront présentes : pour vous, la pression ne sera pas la même si vous posez pour un individu seul ou pour une classe entière, cela mérite donc un peu d'anticipation. Questionnez parallèlement votre interlocuteur sur la durée de la session et, bien évidemment, assurez-vous que toutes les conditions de rémunération sont bien claires avant de vous lancer.

Au cours de la période de pose, on pourra vous demander de faire différents gestes, d'enchaîner parfois même plusieurs dizaines de poses différentes. Dans certaines configurations, on suggère également de rester immobile : entraînez-vous, car il faut dans certains cas tenir plus de 20 minutes.

Quelle rémunération peut-on obtenir et comment trouver des occasions de poser nu ?

Théoriquement, vous pouvez au moins exiger 15 € de l'heure pour ce genre de mission. Dans certains cas, si votre profil correspond particulièrement bien à la demande initiale et que vous avez des attributs assez rares, vous pouvez même les faire valoir dans l'optique de revoir votre rémunération à la hausse, pour dépasser 20 ou 25 € de l'heure.

Il s'agit donc d'une bonne manière de gagner de l'argent sans trop d'effort, même si cela peut difficilement constituer une source unique de revenus.

Vous dénicherez assez facilement des publications de personnes à la recherche de modèles nus sur internet (sur le site web Kabook par exemple). Mais puisque vous entrez dans un milieu assez tendancieux, nous vous recommandons de faire preuve d'un maximum de vigilance. Avant de contacter qui que ce soit, vérifiez bien que vous vous engagez dans une mission authentique, payée et légale. Contrôlez l'absence de toute allusion à caractère sexuel, par exemple.

Pour envisager plus sereinement vos futures poses, essayez de solliciter en priorité des universités, des écoles ou ateliers d'art. Ce sont des interlocuteurs dignes de confiance, et ils ont très souvent besoin de modèles vivants. Comme les peintres et autres dessinateurs peuvent avoir des projets de tout type, aucun corps n'est admissible ou inadmissible en soi : c'est la raison pour laquelle tout le monde peut tenter sa chance et gagner rapidement de l'argent.

Puis, si vous avez encore besoin d'arrondir vos fins de mois, sachez que cette rémunération peut être complétée rapidement avec les 10 meilleurs sites pour obtenir de l'argent en 2021 (il y en a pour tous les goûts).

Nos conseils pratiques pour poser nu et bien le vivre

La pose en tant que modèle vivant est un véritable travail : même si vous n'intervenez que ponctuellement pour une école ou un artiste, vous vous devez de vous montrer assidu, agréable et professionnel. Bien évidemment, si vous sentez que la mission prend une tournure moins conventionnelle, vous devez défendre vos droits et rappeler ce pour quoi vous vous êtes déplacé.

Afin d'éviter de prendre froid entre les poses et de ne pas faire perdre de temps aux artistes, portez des vêtements légers et faciles à enlever. N'hésitez pas à ajouter un peignoir dans votre sac, pour vous recouvrir le temps d'une pause, par exemple. Si vous êtes très attaché à l'hygiène, emportez aussi une serviette de toilette sur laquelle vous vous installerez, pour avoir la certitude que votre peau soit en contact avec une surface propre.

Pour effectuer ce genre de mission, il n'y a pas de connaissance particulière nécessaire, bien que les plus habitués soient plus efficaces grâce à une meilleure maîtrise de l'art consistant à prendre la pose.

Ci-dessous, n'hésitez pas à noter l'article. Laissez un commentaire en bas de page pour donner votre avis.
Et pour découvrir d'autres idées, consultez la belle sélection de BenefsNet (60 méthodes de gains, sans arnaque).

★★★★★★★★★★ 3.6/5 (basé sur 25 notes)
5 étoiles
10 votes
4 étoiles
8 votes
3 étoiles
1 vote
1 étoile
6 votes
Noter cet article :

Commenter

Captcha Image

Commentaires (2)

Gravatar
P. NICOLAS

J'ai beaucoup ri à la lecture de votre article

Je suis modèle vivant depuis 10 ans comme sous entendu donc je connais ce métier parce que oui c'est un métier et pas un job d'étudiant

Ce métier existe depuis 4 siècles en France et n'importe qui ne peut pas poser en école d'art. Les écoles d'art exigent un niveau d'excellence et n'engagent que des modèles professionnels qui ont une connaissance de la pédagogie morphologique.

De plus, les modèles ont de solides connaissances en histoire de l'art depuis de la renaissance à nos jours.

Contrairement à vos idées reçues, c'est un métier extrêmement physique... pour votre culture la peinture et la sculpture requiert des poses de 45 mn chacune pendant 3 à 6 h sur des jours entiers... pas fatiguant ????

Cette discipline n'est accessible qu'à des modèles ayant des capacités sportives de haut niveau.

Aucun enseignant ne dirige le modèle ni ne lui explique comment poser. Le modèle propose lui-même ses propres poses adaptées au niveau d'enseignement académique, alors là non plus pas accessible a tous.

Les modèles pro ont fait des études d'art et ont des connaissances en colorimétrie, en anatomie et en arts plastiques, arts appliqués et de nos jours en arts numériques et/ou technologiques.

Modèle vivant répondant au nom de modèle d'art est une profession qui est classée dans la famille de technicien d'enseignement artistique rattaché au ministère de la Culture et à l enseignement Supérieur.

Quant au spectacle vivant, à moins d'avoir une formation de danseuse personne ne recrute de modèle

Voilà pour le minimum d'info

Merci de vous renseigner convenablement a votre prochain article.

Gravatar
Raphaël - BenefsNet

Bonjour,

Merci pour les précisions utiles que vous apportez à notre article.

Je constate que vous avez lu notre article avec un oeil très critique, comme le ferez quelqu'un qui ne veut surtout pas de concurrence dans son domaine d'activité... C'est très humain comme réaction. Tout le monde voudrait le monopole pour gagner le plus d'argent possible.

J'ai validé votre commentaire tel quel, car il est suffisamment argumenté pour être intéressant pour nos lecteurs. Il pourra même servir à celles et ceux qui veulent se lancer comme modèle vivant.

L'article précise bien qu'il n'est pas évident de poser nu. Pour la question des connaissances que doivent avoir les modèles, j'ai de gros doutes, cela va dépendre des offres. Idem pour les capacités sportives de haut niveau...

Bonne continuation.

Gravatar
Aurélia M.

Alors contrairement à ce qui à été dis dans le commentaire j'ai été modèle vivant pendant un an, je suis tout sauf sportive je n'ai pas fais d'études d'arts non plus, mais ce qui m'a permis d'être prise, c'est que j'étais également modèle photo depuis plusieurs années, donc j'avais un passé de modèle.

J'avais l'habitude de poser nue et de mon corps.

Par contre oui effectivement, enchainé les poses des heures durant est vraiment difficile, il faut aussi connaître les limites de son propre corps (chose que personne ne vous apprend) moi je me payais des crampes et parfois des malaises (c'est vraiment très physique tout de même, donc parfois je devais prendre un pause en plus, car je ne me sentais pas bien) ce n'est pas arrivé souvent, mais c'est arrivé une fois sur une année. Il faut savoir poser car les gens demandent des poses varier et il faut également être capable de se souvenir d'une pose que tu as gardé et ça c'est difficile aussi ^^

Il faut savoir qu'il y à beaucoup de modèles vivants qui sont des étudiants, c'est un job "facile d'accès" et pas super bien payé, sauf si vous avez la chance de pouvoir enchainer à d'autres endroits qu'aux beaux arts.

(avec des artistes peintres, dessinateurs, sculpteurs, qui cherchent des modèles vivants) j'ai appris beaucoup de choses aussi, car même si on reste sans bouger, on apprend beaucoup des artistes qui parle aux élèves.

Le regard des gens on s'y fait, ils nous voient comme des lignes et non plus comme un être humain.

Le plus difficile je dirais, c'est pour les femmes. (quand tu as tes règles il faut te préparer, soi tu refuses et tu es pas payé, soi c'est la cup !)

Le truc qui à été dure pour moi c'était avec certains profs qui vous considère à peine (moi je ne suivais qu'un planning défini) et je trouvais que certains avait une attitude très froide envers moi "je n'ai pas demandé de modèle" ça fais toujours plaisir d'entendre ça quand tu te tape des kilomètres pour venir... et surtout vu le peu d'heures que j'avais... C'était quand même pas difficile de ne jamais se tromper lol

Certains on très peu de considération pour ce métier difficile à commencer par pôle emploi qui ne reconnait pas ça comme un métier. (alors que je faisais plus d'heures qu'en association par exemple)

Bref il faut s'accrocher, ah au fait, les artistes n'aiment pas les gens qui fond une sieste pendant le moment ou vous posez, c'est une marque de respect !

Gravatar
Jeremy C

Il y a pas mal de fausses infos dans le commentaire de P. Nicolas. En effet la majorité des modèles n'a pas fait d'études d'art et il n'est pas besoin d'avoir un physique et un vécu de "sportif de haut niveau".

Son commentaire ressemble à celui d'une personne assez prétentieuse. Il y a plein d'étudiants qui posent, même s'ils ne durent pas parce qu'ils ont d'autres besoins rapidement. Les écoles d'art n'exigent aucun niveau d'excellence, il faudrait d'ailleurs expliquer ce que veut dire ce mot, tout comme expliquer ce qu'est un modèle professionnel, en sachant qu'il y a énormément de modèles amateurs dont ce n'est pas le métier. Certaines sont caissières, étudiantes, vendeuses, commerciales , ou bien travaillent dans le spectacle vivant (comédiennes, danseuses, chanteuses...), idem pour les hommes. Ils viennent pour un petit coup de pouce en fin de mois, et ne sont pas toujours ridicules sur la sellette.

Un enseignant est tout à fait à même de guider un modèle débutant, même s'il préfère s'occuper de ses élèves avant tout. Les écoles d'art ne recrutent pas facilement car elles ont déjà leurs équipes en place, donc il faut être patient. Ce n'est nullement une question de niveau d'excellence.

Pour débuter, mieux vaut un atelier en cours du soir ou une petite association. Les salaires y sont généralement plus attrayants. Poser peut être difficile physiquement selon les poses que vous serez amenés à prendre et leur durées et répétitions. En débutant, il vaut mieux éviter de poser en modelage et en peinture, les poses sont plus longues et ce n'est pas donné à toute monde de savoir tenir une pose. Un débutant devra privilégier les cours de dessin, idéal pour apprendre.

Contrairement aux idées reçues tout le monde peut poser à condition de faire preuve avant tout de sérieux et de ponctualité, le reste suivra. Je connais certains modèles qui se disent professionnels et qui sont vraiment mauvais, parfois on dessine autre chose parce que le modèle n'est pas venu (exemple aux Beaux Arts).

Cela fait 8 ans que je dessine et j'en ai vu passer des modèles, des jeunes, des vieux, des corps de toutes formes. Il y a de tout. La sélection se fait naturellement. La rémunération est aussi un facteur de sélection naturelle, il ne faut pas s'attendre à devenir riche en posant, mais à chacun de se faire sa propre idée.

Gravatar
P. NICOLAS

Je réagis à votre post qui me dérange quelque peu. Vous avez le droit de me percevoir comme prétentieuse (ce que je ne suis pas) mais si c'est votre interprétation pourquoi pas.

Je me bat dans ce métier pour faire reconnaitre les modèles professionnels c'est à dire ceux qui en vivent.

J'avoue que l'idée qu'un professionnel soit comparé à un étudiant est plutôt dérangeant et cela donne une idée fausse de ce métier.

Un amateur comme un étudiant n'aura pas de par son manque d'expérience les qualités requises pour s'adapter à des domaine comme les arts appliqués, arts numériques, arts graphiques et c'est justement cette polyvalence qui fait du modèle un professionnel recherché et recruté.

La formation le modèle se la construit sur des années d'expérience, il faut bien le comprendre.

Le retour des enseignants est important. Les professeurs qui enseignent dans une école de renommée, engagent des modèles pour leurs compétences techniques, historiques et sportives ce qui de ce travail à métier à part entière.

Le métier de modèle existe en France depuis 1648 et il a connu un parcours évolutifs au fils des époques, des cultures, des moeurs... il faut connaitre son parcours pour le comprendre.

Je continue à revendiquer le droit à exister pour des personnes impliqués dans l'Histoire de l'Art et tous les modèles pro que je connais ont fait des études dans ce domaine.

Vous me direz qu'il n'y a pas d'obligation et que vous n'en connaissez pas OK mais cela c'est votre retour d'expérience, ce n'est pas la réalité du terrain que je cotoie.

Tout le monde ne peut pas être modèle d'art comme tout le monde ne peut pas être acrobates ou contorsionniste.

Un modèle qui enchaine des semaines de 40 heures de poses avec des séances en torsion ce n'est pas à la portée de tous, cela je pense que vous pouvez le comprendre aisément.

Modèle photo est une activité amateur, oui, tout le monde le sait. Ce n'est pas un métier.

Modèle vivant est une discipline et un métier vacataire certes mais reconnu comme profession en France depuis près de 4 siècle même si à ce jour il n'a pas de statut propre.

Modèle d'art (nom professionnel du modèle vivant) est un métier assimilé au salariat (et exclusivement au salariat) régit par l'a fiche métier L1102 "Mannequinat et pose artistique" - Convention Collective rattachée à celles des divers employeurs comme la CCN de l'enseignement supérieur, CCN de la formation privée, CCN des métiers des loisirs, et tant d'autres...

Métier ultra précaire car multi employeurs donc multi contrats : écoles publics et privés, ministère de la culture, fonction publique territoriale, etc... mais métier quand même donc aucune envoie d'être rattaché à des étudiants pour des raisons évidentes à respecter me semble t-il.

Voilà ce que j'ai souhaité rajouter dans le respect de cette profession particulièrement difficile.

Et pour votre info la médecine du travail reconnait la pénibilité des poses longues et demande que ce métier soit rattaché aux performances des sportifs de haut niveau, là aussi une évidence si vous avez déjà posé en tant que professionnel.

Gravatar
BRUNO B.

J'aime assez les trois commentaires. J'ai 77 ans et j'ai fait du portrait en école d'art où nous étions 1 ou 2 hommes pour 5 à 6 femmes , tous d'un certain âge. Notre prof chinois nous a progressivement proposé des modèles nues.

Je réagis sur deux points : J'ai dû une fois intervenir pour imposer une pause pour le modèle au bout ...d'une heure et demi. C'est inimaginable de la part d'un prof en école d'art. Je m'en souviens comme d'hier. Comment capter la grâce d'un modèle à travers les crispations de sa douleur ? J'ai gardé son souvenir car elle m'avait autorisé de la photographier ne serait-ce que pour mémoriser sa pose la séance suivante.

Le deuxième point pour Aurélia tente de répondre à sa frustration de n'être qu'une ligne. Elle doit comprendre qu'en école d'art la ligne est son objet principal mais que devant un modèle nue elle est un prétexte. Je ma cache derrière le prétexte de la ligne pour exprimer autant le respect qu'appelle une personne nue comme démunie, que l' émotion sensuelle d'un regard masculin toujours un peu concupiscent. C'est peut-être dans cette tension qui peut être fructueuse .

Pensez que vous êtes belle, Aurélia.