Mettre de la publicité sur sa voiture : une rémunération jusqu'à 500 euros par mois ?

Roulez futé !

Si vous êtes à l'affût des différentes méthodes pour gagner de l'argent facilement, vous avez peut-être déjà pensé à installer une publicité sur votre véhicule. En effet, cette pratique accessible aux particuliers permet de s'offrir des revenus supplémentaires sans trop d'efforts… Comment procéder et combien peut-on être rémunéré ? Quels sont les critères d'admissibilité ?

Le principe des campagnes publicitaires sur les voitures

Plusieurs sites web vous proposent de gagner de l'argent en accolant des adhésifs publicitaires à votre véhicule : c'est le cas de Jeroulefute.com, Itsmycar.com et Otocomcom.com, entre autres. Concrètement, une entreprise vous sponsorise en installant son logo, son slogan ou son affiche sur votre propre voiture. Vous roulez comme à votre habitude et, automatiquement, vous remportez de l'argent.

On voit souvent des sites internet affirmant qu'il est possible de gagner jusqu'à 500 € par mois de cette façon. Nous préférons insister sur le fait que chaque contrat est différent, et qu'il ne faut pas s'attendre à de si gros montants dans un premier temps, car les conditions varient d'une campagne publicitaire à l'autre. Toutefois, vous pouvez espérer toucher une centaine d'euros, voire davantage (sachant qu'il n'est pas impossible d'atteindre ces fameux 500 €).

Ces revenus passifs, que vous percevez sans travailler, sont facilement accessibles : il n'y a pas besoin de faire beaucoup de démarches pour s'inscrire sur les sites en question. Concrètement, vous devez généralement remplir un formulaire et indiquer vos coordonnées, avant d'être sollicité et de vous laisser guider par votre interlocuteur. Pour augmenter ses chances d'être contacté, il faut donner un maximum d'informations sur son automobile, mais aussi sur ses trajets habituels.

Un contrat entre l'annonceur et le possesseur du véhicule est signé. Ensuite, on pose les autocollants sur la voiture et vous prouvez que vous les laissez bien dessus pendant la durée de l'accord. Vous gagnez une somme d'argent variable (les conditions de rémunération doivent être explicitées dans le contrat).

Quels sont les critères d'admissibilité pour faire de la publicité sur sa voiture ?

Le modèle et l'état du véhicule

La voiture sur laquelle les autocollants publicitaires seront posés va devoir représenter une marque. On comprend donc aisément qu'il puisse y avoir des exigences liées au modèle, à l'état et à l'entretien du véhicule.

D'une façon générale, il faut savoir que les sponsors convoitent en priorité les modèles de citadines. En effet, les Smart et Mini, par exemple, figurent parmi les alternatives préférées des publicitaires dans le domaine. Toutefois, même si vous roulez dans un crossover ou un modèle de plus grande envergure, toutes vos chances ne sont pas pour autant perdues.

En outre, on demande des voitures visuellement bien entretenues, qui n'ont pas d'importants impacts au niveau de la carrosserie. Si vous avez récemment enfoncé une portière en ratant une manœuvre, sachez qu'il faut mieux effectuer les réparations avant de candidater sur les sites internet de ce type, car les chances qu'un véhicule endommagé soit retenu sont très faibles.

Les kilomètres parcourus et zones de circulation

Il est beaucoup plus facile de décrocher des contrats de publicité sur voiture en ville. En effet, les annonceurs ne sont pas souvent intéressés par les secteurs ruraux, dans lesquels les investissements sont moins rentables, car chaque autocollant est moins susceptible d'être vu. Toutefois, dans le cadre de certaines campagnes marketing bien ciblées, il est tout à fait possible de trouver des demandes dans des petites villes et communes plus retirées : vous pouvez candidater même si vous ne vivez pas dans une grande métropole… Tout en sachant que la technique sera certainement moins fructueuse pour vous que pour un citadin.

Certaines marques exigent qu'un nombre minimal de kilomètres soit parcouru. Elles peuvent aussi indiquer une zone géographique précise sur laquelle le véhicule doit être visible. Naturellement, il n'est pas impossible que des contrôles soient effectués : si vous voulez vous assurer de collaborer en toute confiance avec votre sponsor, mieux vaut respecter les engagements du contrat.

En ce sens, on impose fréquemment de garer la voiture à l'extérieur, dans des zones où elle sera bien visible. Pour que cette pratique ne devienne pas une véritable contrainte, on conseille de s'engager uniquement sur des contrats qui coïncident avec sa propre routine et ses quartiers de fréquentation. En effet, il ne faut pas devoir perdre inutilement de l'argent pour honorer le nombre de kilomètres à parcourir, par exemple !

Bien lire le contrat et réfléchir avant de signer

Vous l'aurez compris : si vous vivez en ville et que vous avez pour habitude de circuler régulièrement en citadine, votre profil est parfaitement compatible avec la publicité sur voiture. Il s'agit là d'une bonne façon de gagner de l'argent sans se fatiguer.

Mais pour conclure cet article, nous attirons votre attention sur quelques conseils de base à suivre : avant de signer le contrat, prenez le temps de lire toutes les conditions, de peser le pour (les rémunérations reçues) et le contre (les différentes obligations en termes de stationnement, d'itinéraires, de kilométrage). Par exemple, le simple fait de devoir s'engager sur des trajets supplémentaires pour respecter le contrat réduit la rentabilité de cette pratique, qui est surtout intéressante quand toutes les conditions sont réunies.

Ci-dessous, n'hésitez pas à noter l'article. Laissez un commentaire en bas de page pour donner votre avis.
Et pour découvrir des idées qui valent le coup, consultez la belle sélection de BenefsNet (50 méthodes de gains !).

★★★★★★★★★★Mettre de la publicité sur sa voiture : une rémunération jusqu'à 500 euros par mois ? 5/5 (basé sur 1 note)
5 étoiles
1 vote
Noter cet article :

Commenter

Captcha Image

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter.