Testeur de médicaments rémunéré : devenir cobaye contre de l'argent

Divers médicaments

Quels que soient votre âge et votre état de santé, vous pouvez participer à des études cliniques qui vous rapporteront de l'argent. Très souvent, les chercheurs dans le domaine médical émettent des appels à candidatures : ils ont besoin de volontaires correspondant à un certain profil pour tester un médicament, un traitement ou même un complément alimentaire. Combien peut-on gagner en faisant le cobaye pour des groupes pharmaceutiques ? Est-ce risqué ? Découvrez les quelques informations à connaître avant de vous lancer…

Les essais cliniques rémunérés, qu'est-ce que c'est ?

Permettant de toucher parfois plus de 4 000 €, ces tests vous offrent l'opportunité de remporter de l'argent et de participer à l'innovation médicale. Concrètement, les candidats sélectionnés par les laboratoires consomment, pendant une durée déterminée, un médicament ou un complément alimentaire qui n'est pas encore sur le marché.

Pendant toute la période d'essai, les sujets vont déclarer les moindres effets ressentis, qu'ils soient bénéfiques ou indésirables. Quelques fois, on leur demande seulement de prendre un unique comprimé. Dans d'autres cas, le traitement peut durer plus longtemps, jusqu'à 3 mois. Logiquement, on obtient plus d'argent pour les tests qui se prolongent – mais il faut aussi se montrer plus disponible dans ces cas-là, car des hospitalisations ou des rendez-vous de suivi sont alors inclus dans le processus.

Qui peut devenir testeur de médicaments ?

Contrairement à certaines idées reçues, rien n'oblige à être en excellente santé pour endosser la casquette de cobaye pour l'industrie pharmaceutique. Dans le milieu, on a au contraire besoin de plusieurs profils différents :

  • Des sujets effectivement en bon état de santé, jeunes et sans aucune maladie spécifique, qui pourront aisément détecter le moindre effet secondaire et l'attribuer directement au médicament ;
  • Des personnes atteintes d'une maladie en particulier, pour laquelle on cherche à mettre en place un nouveau traitement dont l'efficacité reste à déterminer.

Ainsi, en fonction de la nature même du test, on cherchera des profils différents. Si vous n'avez aucun problème particulier, vous pourrez émettre votre candidature sur des projets qui recherchent des gens comme vous, dans l'espoir de gagner de l'argent facilement, sans devoir travailler.

Et si vous souffrez déjà d'une maladie, cette pratique pourra vous permettre d'arrondir vos fins de mois, tout en essayant (avant sa mise sur le marché) un médicament susceptible de vous aider dans votre combat.

Chaque étude est lancée avec ses propres critères de sélection. Généralement, les laboratoires sont très exigeants, parce qu'ils veulent s'assurer d'avoir des résultats extrêmement fiables à l'issue de leur essai. Ils demandent également de travailler avec des personnes qui ne consomment aucune drogue et qui ont un mode de vie globalement sain.

Les tests de médicaments sont-ils risqués ?

Tester des médicaments encore à l'étude, cela peut faire peur : s'ils ne sont pas sur le marché, c'est bien parce que le laboratoire n'a pas finalisé leur élaboration. Logiquement, les cobayes peuvent redouter des effets néfastes sur leur santé.

D'une manière générale, l'industrie pharmaceutique étudie minutieusement chaque profil avant de l'intégrer à un essai clinique, pour éviter les risques de complications graves. De plus, on n'administre pas aux humains des produits complètement inédits : il s'agit de formules travaillées depuis longtemps, dont on connaît les principaux risques et les modes de fonctionnement.

Pour autant, puisque vous êtes dans une démarche de test, vous pouvez subir des effets secondaires très désagréables, voire graves dans certains cas. C'est la raison pour laquelle il faut consulter dès lors que vous identifiez un problème et que, parfois, certains cobayes doivent arrêter le traitement avant la fin du contrat.

Des témoignages positifs/négatifs sont à découvrir sur cet article de Marianne.net. Nous pouvons donc en déduire que les risques sont réels et qu'il faut toujours les prendre en considération avant de se lancer.

Argent facile ou pratique contraignante ?

Sur le web, lorsque l'on parcourt les témoignages de personnes ayant déjà été cobayes pour des groupes pharmaceutiques, on comprend rapidement que beaucoup pensaient gagner de l'argent facilement, avant de déchanter.

Outre les hospitalisations (pas toujours obligatoires) qui n'ont rien d'une partie de plaisir, on doit accepter de faire des examens médicaux à plusieurs reprises (électrocardiogrammes, prises de sang à répétition, etc.).

Pour autant, il ne faut pas uniquement voir les inconvénients de la pratique, parce qu'elle permet quand même de remporter de belles sommes tout en aidant la science. De plus, parmi les testeurs, il y a systématiquement un certain nombre de personnes qui, sans le savoir, reçoivent un « placebo ». Elles auront tous les avantages financiers du processus, elles vivront les mêmes contraintes (examens, hospitalisations) que les autres testeurs, mais elles n'auront aucun effet secondaire lié au médicament.

Finalement, si vous voulez tenter l'expérience, notez bien que la loi l'encadre de manière stricte : vous ne pouvez pas faire plus de 3 études par an et, sur chaque test, l'indemnisation ne dépasse pas 4 500 €. En outre, vous respecterez un délai de 3 mois entre chaque étude. Enfin, puisque l'on parle d'indemnisation et non de rémunération, les sommes reçues dans ce cadre ne sont pas imposables.

Si après la lecture de cet article, vous êtes intéressé pour devenir cobaye, nous vous suggérons de visiter le site internet du CNCR (Comité National de Coordination de la Recherche) qui est un Groupement de Coopération Sanitaire. Des informations pertinentes s'y trouvent.

Ci-dessous, n'hésitez pas à noter l'article. Laissez un commentaire en bas de page pour donner votre avis.
Et pour découvrir d'autres idées, consultez la belle sélection de BenefsNet (60 méthodes de gains, sans arnaque).

★★★★★★★★★★Testeur de médicaments rémunéré : devenir cobaye contre de l'argent 4.2/5 (basé sur 5 notes)
5 étoiles
4 votes
1 étoile
1 vote
Noter cet article :

Commenter

Captcha Image

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter.