Trouver un job d'été : 4 astuces pour chercher efficacement

Une abeille au travail

L'été n'est pas synonyme de vacances pour tous, bien au contraire :  beaucoup de personnes – et plus particulièrement des étudiants – profitent de cette période pour occuper des postes accessibles sans diplôme... et évidemment gagner autant d'argent que possible. Tous les emplois saisonniers à pouvoir ne sont pas forcément très contraignants, vous pouvez aussi intégrer des entreprises dans lesquelles vous parviendrez à vous épanouir.

Vous ne savez pas comment vous y prendre pour chercher un emploi fait pour vous ? Voici 4 astuces qui devraient vous aider à le trouver rapidement et vous plaire dans votre travail saisonnier.

1. Anticiper au maximum ses recherches

Par la force des choses, les postes les plus prisés sont ceux qui trouvent preneur le plus vite. Ainsi, si vous voulez décupler les chances de pratiquer une activité qui vous plaît (mais que vous savez très recherchée), commencez à envoyer vos candidatures à la fin de l'hiver.

Dès que les premières belles journées du printemps font leur apparition, les employeurs prennent conscience qu'ils doivent anticiper la saison – et les candidats se rendent compte qu'il est temps de passer à l'action. L'idéal reste donc de s'y prendre légèrement en avance, pour éviter de se retrouver au milieu d'une immense pile de CV. Attention toutefois à ne pas vous projeter trop tôt : à Noël, par exemple, il est encore prématuré de solliciter des entreprises qui, pour la plupart, sont en sous-effectif si elles travaillent dans le tourisme.

2. Développer son réseau

L'idéal, pour avoir des chances de trouver un bon job d'été suffisamment rémunérateur et intéressant pour avoir envie de se lever chaque matin, reste de faire appel à ses connaissances et à son réseau.

Parents, amis, entourage plus ou moins proche : n'hésitez pas à dire à tout le monde que vous recherchez activement du travail pour l'été, tout en précisant bien vos secteurs de prédilection. De cette manière, si quelqu'un entend parler d'une offre susceptible de vous séduire, vous avez plus de chances de pouvoir y postuler, et d'être choisi pour la mission en question.

Bien évidemment, vous devez créer un espace personnel sur Pôle Emploi, regarder les annonces régulièrement, mettre en place des alertes ciblées pour être informé des nouvelles offres en rapport avec votre profil. Mais cette approche dématérialisée ne suffit pas : vous allez devoir partir à la rencontre des entreprises, passer des coups de téléphone et idéalement vous déplacer pour donner votre CV et lettre de motivation en mains propres. Si vous pensez que l'emploi en vaut vraiment la peine, il faut provoquer une première rencontre, car cela augmente significativement vos chances d'être recontacté par la suite.

3. Noter tous les rendez-vous importants à échelle locale

Dans votre ville et dans votre département, vous pouvez vous adresser à différents organismes pour avoir de l'aide afin de trouver un job d'été : les BIJ (Bureaux Information Jeunesse), les CROUS (dans les universités) ou encore le CIDJ à Paris ouvrent l'accès à de nombreuses annonces et peuvent, parfois même, vous conseiller en matière de travail saisonnier.

De plus, dès le printemps, des forums sont organisés (notamment dans les centres commerciaux) pour permettre aux employeurs et aux jeunes à la recherche d'un contrat saisonnier de se rencontrer une première fois. Prenez l'initiative d'aller à ces événements, dans l'optique de déposer plusieurs CV en quelques minutes et d'accroître vos chances de vous occuper jusqu'à la rentrée.

4. Savoir valoriser ses atouts et compétences

Naturellement, quand on est encore très jeune, on n'a que peu d'expérience professionnelle, pas toujours de diplôme et l'on vient vite à manquer d'arguments pour renforcer sa candidature. Pourtant, vous devez commencer par vous dire que tous les jeunes ou presque sont dans le même cas : votre âge ne vous empêchera pas de travailler cet été… Et si vous apprenez à valoriser votre profil, vous pourrez faire valoir d'authentiques qualités qui vous aideront à trouver un travail.

Par exemple, si vous avez un bon niveau dans une ou plusieurs langue(s) étrangère(s), c'est un réel atout, notamment sur les jobs saisonniers pour lesquels on communique souvent avec une clientèle provenant du monde entier. N'hésitez pas à bien préciser votre niveau dans chaque langue sur votre CV.

Vous pouvez avoir obtenu des compétences organisationnelles au travers d'expériences associatives. Cela peut se matérialiser par le fait de savoir animer un point jeunesse, tenir un petit carnet de rendez-vous, répondre à des e-mails, assurer l'accueil physique et / ou téléphonique… Toutes ces tâches que vous avez déjà réalisées constituent des atouts en votre faveur, n'oubliez surtout pas de les mentionner.

Enfin, les entreprises attachent beaucoup d'importance au « savoir-être », complémentaire du savoir-faire. Alors si vous avez le sens du relationnel, une nature curieuse, ou encore le souci de l'assiduité, prenez aussi l'initiative d'argumenter autour de ces qualités essentielles.

Pour finir, afin de mettre toutes les chances de votre côté pour ce job d'été, laissez-vous le temps de bien peaufiner votre CV et votre lettre de motivation, avant de vous entraîner comme il se doit pour partir sereinement en entretien d'embauche.

Ci-dessous, n'hésitez pas à noter l'article. Laissez un commentaire en bas de page pour donner votre avis.
Et pour découvrir d'autres idées, consultez la belle sélection de BenefsNet (60 méthodes de gains, sans arnaque).

★★★★★★★★★★Trouver un job d'été : 4 astuces pour chercher efficacement 5/5 (basé sur 1 note)
5 étoiles
1 vote
Noter cet article :

Commenter

Captcha Image

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter.