Vendre du métal et en tirer un maximum d'argent

Coudes en cuivre

Si beaucoup de personnes désirent vendre de l'or, réputé pour sa grande valeur, vous pouvez aussi miser sur des métaux « moins nobles » - mais qui offrent tout de même un véritable potentiel. En effet, les ferrailleurs à proximité recherchent continuellement toutes sortes de métaux qu'ils retravaillent ensuite. Votre mission consiste donc à séparer les matières, et retirer de vos appareils électroménagers et autres produits high-tech ces éléments qui peuvent vous faire gagner beaucoup d'argent.

Quels sont les métaux qui ont le plus de valeur ? Où les trouver ? Voilà nos conseils et astuces.

De quels métaux tire-t-on le meilleur prix ?

D'après les informations du Journal du Net, en avril 2019, le métal qui se vend le plus cher est le cuivre, qui dépasse les 5,60 € par kilogramme. Si les tarifs peuvent évoluer très régulièrement, cette matière se présente comme une valeur sûre pour laquelle vous avez la certitude de trouver preneur, et de remporter une somme d'argent plus ou moins importante (selon la quantité que vous avez à céder).

En deuxième et en troisième position du classement, deux métaux conservent des valeurs comparables : le zinc, autour de 2,41 € par kilogramme et l'inox, proche de 2,25 € par kilogramme.

Les autres métaux se vendent en dessous des 2 € par kilogramme : le plomb (1,83 €) et l'aluminium (1,66 €) demeurent encore potentiellement intéressants si vous en trouvez en grandes quantités.

En bas du classement, d'autres métaux peuvent toujours faire l'objet d'une revente, mais vous seront rachetés pour des coûts relativement faibles : 0,62 € le kilogramme d'acier, 0,26 € le kilogramme de ferraille et à peine 0,08 € le kilogramme de fer.

Bien évidemment, les métaux qui rapportent le plus sont l'argent (0,5 € par gramme) et l'or (41,4 € par gramme).

Le cuivre : comment le trouver ?

Finalement, pour espérer de meilleurs rendements, le métal le plus attractif reste le cuivre. Les personnes qui désirent en revendre sont logiquement en quête d'astuces pour récupérer un maximum de matière, et remporter le plus d'argent possible.

Avant tout, vous ne confondrez pas le cuivre avec un autre élément, car on le reconnaît aisément à sa couleur entre le rose et le jaune orangé, très caractéristique. S'il est particulièrement recherché, c'est parce qu'il est assez proche de l'or et de l'argent (pour ses propriétés physiques, chimiques et électriques). Il s'agit d'une matière de qualité, qui fait preuve d'une belle longévité et qui reste facile à manipuler.

Si vous comptez refaire votre installation électrique, c'est le moment de récupérer du cuivre pour le revendre ! En effet, si les anciens câbles sont trop endommagés pour une réutilisation, ils peuvent être revendus car ils restent malgré tout constitués d'une matière première noble : le cuivre.

À l'aide d'un « pilote », vous pouvez passer entre les différents ondulés, aller jusqu'au petit anneau traversé par les câbles et les enlever assez simplement. D'autres préfèrent procéder plus vite et ouvrir les tuyaux pour récupérer les câbles – cette méthode permet moins bien de conserver les matières. Dès lors que vous avez retiré tous les câbles des tuyaux ondulés, il suffit de les dégainer pour obtenir les filaments de cuivre recherchés, avec un couteau plat par exemple.

Notez que si vous n'avez pas prévu de grands travaux dans votre système électrique, vous pouvez aussi regarder dans vos appareils électriques hors de fonctionnement (vieilles télévisions, téléphones, etc.). Vous trouverez probablement un peu de cuivre, et peut-être même assez pour gagner une belle somme.

Zinc, inox, plomb : tous les métaux peuvent vous rapporter 

Vous ciblez logiquement le cuivre parce qu'il s'agit du métal le plus coté, mais d'autres objets de récupération peuvent parallèlement vous aider à arrondir vos fins de mois. C'est le cas du zinc, assez prisé car tout de même rare, que l'on peut retrouver sur de vieilles gouttières ou des éléments formant une ancienne toiture.

L'inox de votre ancien évier et de vos plans de travail mérite d'être récupéré plutôt que d'être emmené à déchetterie, car les ferrailleurs en recherchent aussi.

Vos anciens radiateurs en fonte, tous vos restes d'aluminium et vos anciens robinets en laiton font partie des matières que ces professionnels travaillent, donc n'oubliez pas de penser revente avant d'envisager la déchetterie. Même la ferraille que vous retrouvez dans votre garage peut les intéresser, contre toute attente – bien évidemment, elle n'est pas revendue pour des sommes importantes.

Quelques astuces pour trouver plus de métaux à vendre

Vous n'avez pas beaucoup de métaux à récupérer chez vous ? Jetez un œil du côté des poubelles des voisins, qui ne sont peut-être pas soucieux de la valeur des encombrants qu'ils jettent. Restez aussi à proximité des brocantes au moment de leur fermeture, quand certains laissent la marchandise qu'ils n'ont pas écoulée sur place. N'hésitez pas, si vous en avez la possibilité sans prendre de risque, à vous aventurer dans des bâtiments abandonnés ou à regarder les bennes de chantiers qui ne sont pas interdites au public.

Pour rappel, si cette astuce consistant à récupérer le métal pour gagner de l'argent constitue un bon moyen de s'enrichir au moins un peu, c'est un processus écologique, car vous favorisez le réemploi de matières que certains auraient simplement jetées à la poubelle.

Ci-dessous, n'hésitez pas à noter l'article. Laissez un commentaire en bas de page pour donner votre avis.
Et pour découvrir d'autres idées, consultez la belle sélection de BenefsNet (60 méthodes de gains, sans arnaque).

★★★★★★★★★★Vendre du métal et en tirer un maximum d'argent 3/5 (basé sur 3 notes)
4 étoiles
2 votes
1 étoile
1 vote
Noter cet article :

Commenter

Captcha Image

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter.